Accueil Actualité Diaspora International Société Sport Culture Multimédia
Contact
Imprimer
 
La crise syrienne au coeur d'une visite d'Hillary Clinton à Riyad
Source : (rfi.fr) - Publié le : 19/03/2012 - 11h 27   
 

Rappelons que les Etats-Unis sont totalement réticents à équiper la rébellion syrienne, tandis que l’Arabie Saoudite a clairement affiché sa volonté de « garder » l’opposition. Autrement dit, Riyad est favorable à une action sans concession contre le régime de Bachar el-Assad. Un point commun que partagent en tout cas Etats-Unis et Arabie Saoudite, c'est qu’il faut mettre un terme définitif à l’effusion de sang en Syrie.

Riyad va accroître sa production de pétrole

Lors de leurs discussions, il a été question du marché pétrolier et du renforcement des sanctions contre l’Iran. L’Arabie Saoudite, qui joue l’agent régulateur dans ce domaine, devrait augmenter sa production de pétrole afin de compenser les achats iraniens des pays européens, et ce dans le cadre du renforcement des sanctions contre Téhéran en juin prochain.

Avant de se rendre à Istanbul, où Hillary Clinton va rencontrer l’opposition syrienne, la secrétaire d’Etat américaine assistait au premier forum des pays du Golfe, au cours duquel elle en a profité pour rappeler la coopération qui existe entre les six pétromonarchies et les Etats-Unis en matière de défense, et comment  la rend plus efficace contre l’Iran.

 
 VOS COMMENTAIRES
 


AJOUTER UN COMMENTAIRE

DANS LA MEME RUBRIQUE ...
Président de la République du Sénégal de 2000 à 2012, Abdoulaye Wade vit depuis en France. Après deux ans d’absence, il se rendra mercredi 23 avril à Dakar. Vingt-deux mois après sa défaite à la présidentielle, et alors que son fils Karim est détenu depuis un an, l'ex-chef de l'Etat, 87 ans, a préparé sa venue au Sénégal en accordant notamment un entretien au journal français Le Monde. C'est dans la posture de l'opposant politique, du défenseur des droits qu'il a longtemps été, que se présente Abdoulaye Wade dans cette longue interview accordée au quotidien Le Monde. Il veut tout d’abord défendre son fils Karim avec ce nouvel argument : « Si Macky Sall a mis mon fils en prison, c'est parce qu'il voyait en lui le seul rival capable de l'affronter », explique l'ex-avocat, réputé pour ses plaidoiries. Comme à la tribune d'un meeting politique, dans chacune de ses réponses Abdoulaye Wade tacle l'actuel président sénégalais. « Macky Sall est conscient de la dégradation politique, économique et sociale du Sénégal », déclare-t-il avant d'ajouter, pour défendre son bilan : « Mon retour est hautement politique, les Sénégalais ont comparé le régime actuel avec le mien et ont tiré les conclusions qui s'imposent. » Ce retour au pays, c'est aussi l'occasion de relancer le Parti démocratique sénégalais. « Le PDS est le parti majoritaire, même s'il est dispersé du fait de l'absence d'un leader capable de fédérer tout le monde », déclare l'ex-chef de l'Etat, qui imagine sans doute son fils Karim passer de la prison à la tête du PDS. Si M. Wade affirme avoir dépassé l'âge pour avoir de l'ambition politique, la bataille avec Macky Sall est pourtant bien lancée. L'actuel président appréciera sans doute cette dernière pique du « gorgi », du « vieux » comme on le surnomme à Dakar. « Je vais lui dire que je ne souhaite pas qu'il y ait un affrontement pour le pouvoir au Sénégal, mais que, pour cela, la démocratie doit revenir », avertit Abdoulaye Wade dans l'entretien
«On pensait que Sangaris était venue nous aider, mais ils assassine (...)
 
Obama célèbre le cinquantenaire de la fin de la ségrégation
La loi mettant fin à la ségrégation entre noirs et blancs (...)
 
L'OTAN accentue la pression militaire sur la Russie
L'OTAN a continué à envoyer des renforts à la frontiè (...)
 
Syrie: Damas invite l'opposition au dialogue
Le ministre syrien de l'Information a invité mardi toutes les forces d'op (...)
 
Conférence internationale sur les effets des métaux lourds à la Commission européenne à Bruxelles Le réseau européen pour l’environnement pose la problématique
Une conférence internationale sur la problématique des méta (...)
 
Les «lois de la guerre» ont été violées à Gaza
Un mois après la fin de l'intervention israélienne à Gaza e (...)
 
Italie : «Mario Monti se pose en réserve de la République italienne»
Par Caroline Paré Démissionnaire, le président du Conseil (...)
 
Newtown: Hollywood se mobilise contre les armes
VIDÉO - Plusieurs dizaines de vedettes d'Hollywood ou du petit écr (...)
 
Un viol collectif horrifie New Dehli
Le viol d'une étudiante dans un bus à New Dehli a fait descendre (...)
 
Park Geun-hye, Dame de fer de Corée du Sud
La fille d'un dictateur à la tête d’une jeune démocr (...)
 
Fusillade : Obama ému aux larmes ( VIDEO)
L'IMAGE - Le président américain s’est exprimé après la fusillade meurtri (...)
 
Etats-Unis : 27 morts dans la tuerie de l'école de Newton ( VIDEO)
NEWTOWN (AFP) - Vingt-sept personnes dont 20 enfants ont été tuées vendredi m (...)
 
Depardieu en Belgique: antipatriotisme pour la gauche, désolant pour la droite
L'installation en Belgique de Gérard Depardieu, nouvelle personnalit&eacu (...)
 
BERLUSCONI – Le Cavaliere de nouveau en selle en Italie
La décision de Silvio Berlusconi de retrouver une place dans la gouvernan (...)
 
Yves Bigot, nouveau directeur général de TV5 Monde
Le Conseil d’administration de TV5Monde a nommé mercredi Yves Bigot (...)
 
 
 
La page demandée n'exite pas!
 
ACTUALITE MULTIMEDIA SUNUDIASPORA © Copyright SunuDiaspora, Mars 2012
Sénégal Vidéothèque Qui sommes-nous?  
Afrique Audiothèque Mot de la présidente  
Diaspora Photothèque L'équipe  
International Contenu  
Société Edito  
Sport Abonnez-vous  
Culture